Le musée Guimet dédie une exposition temporaire sur les samouraïs

Le musée des arts asiatiques inaugure dans quelques jours une nouvelle exposition intitulée L’Arc et le Sabre, imaginaire guerrier du japon. Celle-ci vise à présenter la façon dont le samouraï est perçu, ainsi que l’imaginaire qui l’englobe et son influence dans la culture populaire. A travers cette exposition, le musée s’attache à dévoiler les facettes multiples de ce guerrier : culture aristocratique, goût pour le théâtre nô, cérémonie du thé ou bien poésie… Au total ce sont près de 100 œuvres qui sont ainsi exposées, comprenant estampes, objets d’art, photographies et bien entendu armements.

Le théâtre est profondément ancré dans la culture japonaise, et celui-ci prend différentes formes, telles le nô, le bunraku et le kabuki. Le public japonais de l’époque aimait les représentations théâtrales mettant en scène un samouraï, et se délectait de parodies où on pouvait les voir ainsi que les seigneurs dans des situations ironiques et comiques. Sur scène, on reconnaît un samouraï à son sabre (katana) et à son costume qui évoque un idéal de simplicité militaire et reflète le code du guerrier : droiture, courage, bienveillance, respect, honnêteté, honneur et loyauté.

Le samouraï est à la fois un symbole de pouvoir et de loyauté. Celui-ci est une source de fascination depuis plus d’un siècle. Ce guerrier à l’armure caractéristique, maîtrisant toutes sortes de techniques de combat, constitue une source d’inspiration inépuisable pour les artistes contemporains, de la bande dessinée manga au cinéma en passant par les jeux vidéo et les films animés, peuplés de personnages aux pouvoirs surnaturels et de super-héros.

L’exposition se tiendra du 16 mars au 29 août. Musée national des arts asiatiques – Guimet : 6, place d’Iéna, 75116 Paris. Réservation conseillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.